Cuba Coral

Ecume prend encore une foiscette année un chemin de traverse musical. Après, l’an passé, Kurt Weill et son théâtre musical, nous voici tournés cette année vers l’Amérique latine, dans un de ses territoires insulaires.

Notre « Paseo » va arpenter les rives de la musique vocale et chorale cubaine : musiques populaires, mais aussi musiques savantes de compositeurs souvent imprégnés de la double culture tant africaine, qu’espagnole. Ce sera une cartographie cubaine un peu insolite quant à l’image que l’on se fait traditionnellement du répertoire musical de l’île. Il nous conduira délibérément dans son déroulé de l’expression de la « Nueva Trova Cubaine » à une musique savante, mais pour nous faire revenir et conclure ensuite par un feu d’artifice d’expression populaire.

Le projet artistique est tissé autour de poètes de Cuba portés, comme Federico Garcia Lorca en Espagne, par le « chant, source de lumière à venir », image poétique d’un futur plus humaniste: José Martí poète de la fin du 19ème siècle, indépendantiste et abolitionniste, Nicolás Guillén, chantre de la négritude cubaine, Silvio Rodriguez auteur‐interprète compagnon de route du Che.

Une mise en espace, et une ligne dramaturgique très simple créent le lien dans ces univers musicaux et poétiques contrastés. Des personnages pittoresques font vivre une rue de la Havane: vendeurs ambulants, commerçants à leurs étals de vente, joueurs de cartes ou de dominos assis dehors devant leurs maisons, promeneurs dans leur “paseo”, musicien à la guitare, chanteurs bien connus de tous. L’intérieur d’une maison nous présente une belle mulâtresse avide de lecture…., jusqu’au moment où la douce voix de son chanteur préféré se fait entendre dans la rue…..Des intrigues se nouent et se dénouent……

La vie est là, avec ses espoirs, ses  déceptions, son envie de justice, ses engagements, ses bonheurs furtifs, sa nostalgie ….mais aussi avec son enthousiasme et sa joie explosive.